Les soins de beauté, la nature et l’art

Les soins de beautéla nature et l’art, ont un grand effet sur mon bien être.  À travers eux, je prends soin de moi. Convaincue qu’ils peuvent nous aider à prendre soin de soi et d’en retirer des bienfaits, j’ai le goût de vous en parler à ma manière.

La relation que je fais entre, les soins de beauté, la nature et l’art est une façon de mettre à la fois du concret et de la poésie dans ma vie. Cette poésie me permet d’assouplir les cotés plus rigides de ma personnalité et vient créer un certain équilibre et participe à mon désir de m’améliorer.

Un peu de douceur

Nous avons tous et toutes besoin de concrétiser des objectifs à court ou à long terme. Pour y arriver, nous y mettons d’abord une vision, puis de la détermination, des efforts ou même de l’acharnement que je qualifierais de yang.  Mais d’un autre coté, nous avons aussi besoin d’expérimenter le yin comme l’assouplissement, la tendresse, des moments de douceur, de calme et de beauté. 

Les soins de beauté ne sont pas qu’un artifice, ils peuvent surtout nous apaiser.

Suivez-le guide…

Très jeune j’aimais déjà prendre soin des autres. Quand je voyais ma grand-mère, je lui faisais des massages à ses mains. Je pouvais lire alors sur son visage un sentiment d’apaisement. C’est ce que j’aimais lui procurer avec mes douces petites manœuvres. 

J’ai continué à m’intéresser aux sujets des soins de beauté. Je lisais des articles sur la santé et les façons de prendre soin de notre corps. Je voulais aussi embellir ce qui se trouvait autour de moi. Mais sans trop de «flafla». Un petit bouquet de fleurs de ciboulette cueillies dans un coin du jardin laissé à l’abandon pour enjoliver un rebord de fenêtre. Fabriquer des coussins avec des retailles de tissus et bourrés de papiers journaux récupérés pour décorer avec de «l’originalité» ma chambre. Rendre beau, esthétique même avec des petites simplicités, voilà ce qui m’inspirait.

Les soins de beauté ont évolués

Les cosmétiques et les soins de beauté ont beaucoup évolués depuis l’Égypte d’il y a environ 6000 ans où hommes, femmes et enfants se maquillaient.

Des archéologues, en exhumant des tombeaux égyptiens, ont découverts des statuts polychromes aux yeux fardés ainsi que de magnifiques palettes de maquillage. Malgré leur caractère toxique, la malachite verte ornait les cils et les sourcils, tandis que la galène noire soulignait le contour de l’œil. 

Ovide, un poète qui vécut à Rome et qui fréquenta les écoles des maîtres les plus célèbres a rédigé, il y a plus de 2000 ans un guide pratique de la beauté ; Les Fardsoù il propose des recettes de crème pour illuminer le teint. Très toxique, la céruse était quand même utilisée pour se poudrer le visage.

Mais pour les Grecs, la beauté venait plutôt d’un corps sain. C’est-à-dire présentant des formes entretenues par de l’activité physique et une apparence propre et soignée. C’était un devoir à l’égard de soi-même et d’autrui de méticuleusement nettoyer cheveux, ongles et dents. Plus tard, sous l’influence égyptienne, le maquillage est apparu sur le visage des Grecs. Malgré la toxicité révélée par un des pères de la pharmacie moderne, le médecin Galien, la céruse sera, malgré tout, longtemps utilisée. 

Les années passent, puis arrive la révolution industrielle. En Europe, la cosmétique prend un essor grandissant. C’est l’apparition des parfums de synthèse, des dérivés de pétrole, de plusieurs conservateurs et stabilisateurs. 

Les innovations se multiplient. En 1911 la première crème hydratante qui se conserve longtemps. En 1913 le premier mascara présenté dans un petit boîtier. C’est en 1957 qu’ Helena Rubinstein surnommée «Madame» proposa de le mettre en tube comme on le connait à présent.

Dénoncer la toxicité de certains produits

Déjà, autour des années 1920 des mouvements se forment pour contester l’utilisation d’engrais chimique. Le philosophe Rudolf Steiner explique que c’est la qualité de l’environnement et particulièrement du sol qui affectera la qualité des semences. En 1930 nait l’agriculture biodynamique très populaire en Suisse et en Allemagne. Une façon de prendre soin de la terre, de la régénérer par des moyens naturels.

Dans les années 1970 le «bio» commence à mieux se structurer dans le secteur de l’agriculture. Des cahiers de charges sont développés pour que certaines règles plus écologiques soient respectées. Puis vers les années 1990 on commence à voir certains labels sur les cosmétiques. 

Label et certification

Depuis 2017, afin d’harmoniser la profusion des différents labels européens sur le marché des cosmétiques biologiques, le label COSMOS (COSmetic Orgnic Standard) fait son apparition. Ce label cosmétique bio est apposé sur l’emballage d’un produit pour aviser le consommateur que celui-ci respecte des critères rigoureux d’un cahier de charge. 

Le label comprend deux certifications ; produits «naturel» et produits «organique» qui viennent confirmer que le les critères sont bien respectés tout au long des fabrications des produits. Le sujet est vaste et je pourrai en faire un prochain article.

Des soins pour soi

Depuis des milliers d’années les soins de beauté sont populaires et convoités. Mais comme vous le constatez avec ce petit historique, il y a aussi des tendances, des modes ou des mouvements qui viennent influencer notre façon de les aborder.

Pour avoir pratiqué l’esthétique dans mon institut pendant presque trente ans, je peux affirmer que les soucis des personnes de vouloir prendre soins d’eux et de leur visage restent souvent les mêmes. C’est-à dire; comment, avec quoi, cela vaut-il la peine, est-ce que ça marche vraiment, je n’ai plus l’âge, je n’aurai pas le temps de le faire etc. 

D’un autre coté, quand la décision est prise de prendre soin de son visage, les gens ressentent un bien être, une confiance en soi. Ils apprécient autant le résultat et les effets sur l’apparence extérieur que les agréables sentiments intérieurs.

Les gestes apaisants

Il y a bien sûr les produits mais il y a aussi les gestes dans la façon de prendre soin de son visage. Les gestes sont apaisants. Ils participent également aux résultats. Lorsque je massais les mains de ma grand-mère, je n’avais pas un produit en particulier. Ce qui fait du bien, vient en grande partie de la gestuelle qu’on adopte pour ses soins.

Prendre le temps pour son visage au quotidien est une occasion aussi de :

  • Respirer
  • Relâcher
  • Se centrer
  • Rester en pleine présence
  • S’apprécier
  • Se respecter
  • S’estimer
  • Se faire plaisir

Les gens ont souvent tendance à peser fort pour se nettoyer le visage.

Les bons gestes sont aussi :

  • Ne pas peser fort
  • Détendre ses mains
  • Mettre de la douceur dans l’intention
  • Ne pas se presser
  • Sentir et ressentir
La nature dans nos soins de beauté

Les produits de beauté conventionnels contiennent généralement des silicones. Ce sont des composés synthétiques à base de silicium. Ils  sont utilisés pour créer des textures onctueuses. Particulièrement pour les produits capillaires. C’est-à-dire, shampooing et après shampoing. Ces particules sont soupçonnées d’êtres très peu biodégradables. Elle se ramassent dans la nature et probablement polluent l’environnement.

Les produits de beauté certifiés biologiques ne contiennent pas de silicones.Ils sont d’ailleurs interdits. En utilisant des produits certifiés bio, vous bénéficiez plus directement des éléments de la nature. Car à la longue, le silicone se déposesur la peau et les cheveux et peut former subtilement un film «plastique» et vous n’avez plus contacte avec l’aspect réel et naturel de votre chevelure ou de votre peau. 

Petite astuce

Si vous décidez de passer du cosmétique conventionnel aux soins Bio, donnez-vous environ trois semaines pour que ce film puisse disparaître et ainsi obtenir de meilleur résultat.

Art et recyclage des cosmétiques

Je vous propose une vidéo d’une artiste qui utilise des produits de cosmétiques pour faire de l’art. Dans cette vidéo, elle magazine et achète des produits. Comme j’ai le souci environnemental, je vous suggère plutôt d’utiliser vos vieux cosmétiques.

C’est peut être le temps de votre nettoyage de «pots» ! 😉

Artiste: Claudia Gauthier

Sources:

Laissez-moi vos commentaires au bas de l’article, j’aime bien vous lire 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *