Respirer mieux pour améliorer son quotidien

Nous respirons de façon naturelle sans y penser. C’est pourquoi nous n’avons pas toujours le réflexe de s’arrêter pour prendre conscience de l’état de notre souffle. Pourtant, en y prenant conscience, nous pouvons en quelques secondes l’améliorer.

Respirer est quelque chose de grandiose. En plus de nous tenir en vie grâce, entre autres, à des échanges gazeux permettant la libération du dioxyde de carbone, la respiration peut nous aider à réduire le stress, l’anxiété et les émotions trop intenses. Elle nous seconde dans nos efforts physiques, notre concentration et notre méditation.

Système respiratoire commun

Nous sommes tous, comme humain, constitués du même système respiratoire.

Imaginez que vous êtes en désaccord avec des attitudes, des comportements, des façons de voir d’une personne. Ou même en incompatibilité avec certains principes culturelles d’un groupe ou d’une société. Vous n’allez probablement pas vous sentir en affinité et vous penserez que vous n’avez aucun lien commun avec ces gens là. Et bien non ! Nous respirons et devons respirer de la même manière pour rester en vie. Nous sommes donc tous lié par ce trait commun : La respiration. Fascinant non ?!

Emmagasiner l’énergie.

Lorsque j’ai fait ma formation en Hata et Vinyasa Yoga, ce sont dans les premières leçons, que nous apprenons l’importance de la synchronisation de la respiration avec les mouvements. C’est ce qui fait que l’énergie sera alors mieux emmagasinée. Selon les yogis, il existe une forme d’énergie vitale, le prana, présent dans la nourriture, le soleil, les végétaux, l’eau et l’air. Tous ces éléments sont effectivement des sources de ravitaillement lorsque nous avons des baisses d’énergie. Mais la respiration, elle, permet de redistribuer l’énergie  dans tout le corps.

Respire par le nez

Vous l’avez sûrement entendu ou même prononcé cette expression : Respire par le nez ! Donc on sait que quelque part respirer calme la ‘’petite’’ émotion qui voudrait bien émerger. Et si celle-ci se manifeste, après, vous allez sentir une baisse d’énergie. Je trouve cela fabuleux, quand je pense, que grâce à nos deux narines, nous pouvons grandement nous aider dans la gestion du stress, dans l’apaisement émotionnel et mental. Et qu’à force de pratique et de conscience de la respiration, augmenter et améliorer la concentration.

La respiration un point de repère

Il est important d’avoir un point de repèrelorsque par exemple nous sommes déroutés par des évènements, par de l’anxiété ou par unesprit dispersé. Ce point d’ancrage c’est le souffle. Il est là. Il ne part pas. Il est avec nous où que nous soyons. Se relier à lui facilitera l’accès au moment présent. Au retour dans l’ici et maintenant. Il s’agit de simplement, sans effort, de prendre conscience de sa respiration. Sans la transformer, porter son attention aux mouvements de vat et vient de l’inspire et de l’expire. Pour quelques secondes à la fois, sentir justesses lesnarines le souffle qui entre et qui sort.

Apprivoiser ses narines

Durant la journée vous êtes sûrement plus intéressé à penser à vos objectifs et à vos taches à accomplir que de penser à vos narines. Mais en mettant sa conscience sur sa respiration nasale à quelques reprises pendant la journée, vous serez étonné de l’aide précieuse que cela apporte pour maintenir votre efficacité. Lorsque vous voulez prendre une pause, pour ‘’souffler’’, pensez à repérer le souffle autour des narines. Même quelques secondes permettront d’apprivoiser les sensations à l’entrée de celles-ci. Petit à petit à force de le faire,vous le ferez ensuite instinctivement.

Respiration nasale alternée

Cette technique de respiration utilisée depuis des nombreuses années par les yogis peut se faire facilement au quotidien. Elle aide à prendre conscience de la respiration nasale. En plus, elle permet d’équilibrerles deux pôles ; hémisphères droit et gauche. Cette respiration aura un impact positif sur le système nerveux.

Voici comment faire la respiration nasale alternée :

Prenez une position confortable, le dos droit, sans tensions.

Concentrez-vous sur la région du nez.

-Bloquez, à l’aide du pouce droit, la narine droite.

-Expirez d’abord par la narine gauche, sans forcer.

-Inspirez lentement par la narine gauche.

-Bloquez maintenant la narine gauche, avec l’annulaire de la main droite.

-Libérez la narine droite, expirez par celle-ci.

-Inspirez par la narine droite.

-Bloquez la narine droite.

-Libérez la narine gauche et expirez.

-Inspirez narine gauche.

-Bloquez narine gauche.

-Libérez narine droite, expirez droite

-Inspire droite, bloquez droite.

-Libère gauche, expire.

-Inspire gauche, bloquez, expire droite, inspire droite, bloquez, expire gauche.

Note: Toujours débuter et terminer par l’expirede la narine gauche.

Vous pouvez pratiquez cette technique de respiration que quelques minutes pour commencer. Le temps de vous familiariser avec les alternances.

Prenez soin de vous en n’utilisant que la pulpe du bout du pouceet de l’annulaire. Et ne pesez pas trop fort lorsque vous bloquez une narine. Si vous n’arrivez pas à utiliser ces doigts, il est tout à fait possible de le faire avec ceux avec lesquels vous êtes confortable.

Au début, c’est normal, vous serez un peu déconcentré par les mouvements des doigtsà bloquer et débloquer les narines. Des gestes inhabituels peuvent paraîtront compliquées, mais ils deviendront rapidement simples et logiques.

Un bon moment pour le faire

 Le matin ou le soir, convient parfaitement. À ne pas faire lorsque que vous venez de manger. Comptez minimum 30 minutes après un repas pour une pratique favorable.

Respirez normalement

 Il existe plusieurs techniques de respiration ainsi que de nombreuses façons de respirer. Et respirer normalement en fait parti. La différence est d’en prendre conscience et de repérer et localiser les blocages dans le cops qui freine la libre respiration. Simplement identifier ces zones de résistance peut aider à la libérer.

Commencez graduellement à faires ces petites actions simples et vous verrez votre respiration s’améliorer.

-Penser durant la journée à prendre quelques secondes pour porter attention à la région du nez et des narines. À sentir l’air y pénétrer et ressortir.

-Sans la changer, prendre simplement conscience de l’état de votre respiration. Nommer. Rapide, lente, courte, profonde…

-Respirer profondément une ou deux fois avant chaque repas.

-Pratiquer la respiration nasale alternée pour quelques minutes chaque jour.

Ressources :

  • Pranayama, la dynamique du souffle, André Van Lysebeth
  • Où tu vas, tu es, Jon Kabat-Zinn

Le Bahut Rose est un bagage pour prendre soin de soi.

Comment prenez-vous soin de vous?

Laissez vos commentaire, j’aime bien vous lire 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  

Une réponse sur “Respirer mieux pour améliorer son quotidien”

  1. C’est sûr, je suis absolument d’accord. D’ailleurs, dans l’un de mes articles, je comparais le Prana et le Ki, qui sont, en fait, la même chose décrite dans des langues différentes.
    Pour moi, revenir à ma respiration, c’est la base. C’est la première chose que je fais quand je veux entrer en pleine conscience, augmenter mon énergie, etc. Et puis, j’ai souvent l’occasion de demander aux gens de prendre conscience de leur respiration lors des séances de Shiatsu et de Reiki que je pratique.
    Ce qui fait la différence dans ton article pour moi, c’est quand tu remarques que la respiration est notre point commun entre humains (et même entre mammifères). Je n’y avais jamais pensé! Cela m’aide encore plus dans ma recherche du non jugement. Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *