Des liens heureux

J’aime faire des liens avec ce qui m’entoure. Faire des liens, c’est pour moi, donner sens  à ce que je fais. En faisant des liens, je peux approfondir et me rapprocher du concept que tout est lié.

J’évolue dans trois domaines, à première vue différents, mais qui sont profondément liés. Esthéticienne de formation, j’ai poursuivi mes études en naturopathie et j’ai pris soin de nombreux corps et visages. Je pratique toujours les soins du visage, et de façon bienveillante. Je vois les bienfaits que cela apporte à ces personnes comme de la détente et de l’estime de soi.

Parallèlement, je me suis intéressée à l’art, plus spécifiquement aux arts visuels. Je m’adonne donc aussi à l’art par la peinture, le collage et le dessin. Et ça me fait du bien ! En évoluant dans ce milieu, je suis devenue modèle vivant. Je pose de façon professionnelle dans différents ateliers d’artistes, des écoles d’art, des cégeps et des universités. Je vois le bien que l’art procure aux étudiants et aux participants comme de la joie et de l’enthousiasme, Puis j’apprends énormémentde ces belles personnes habitées par la créativité, chargées d’expériences, de ressources, d’imaginaire et d’habiletés techniques. 

L’été j’entretiens des petits jardins. J’aime le contact direct avec la nature. Cette nature m’apprend énormément. Je peux l’observer de près et l’expérimenter. Une autre façon de me faire du bien, de prendre soin de la nature, de notre planète.

Les liens heureux

Pour créer des œuvres, les grands artistes se sont inspirés de la nature. Elle, nous donne aussi des œuvres et elle est  un chef-d’œuvre. Par ses ressources nous pouvons prendre soin de notre peau et de notre corps. Notre corps a des formes que l’on  retrouve dans la nature.

« Toute grande œuvre d’art doit être considérée comme un travail de la nature. D’abord du point de vue de sa réalité esthétique et pas seulement de son développement et de la maîtrise de sa création mais du point de vue de ce qui a ému et agité son créateur. »

Amadeus Modigliani

Le Bahut Roseest un endroit pour trouver des façons de «prendre soin de soi» par l’art, la nature et les soins bienveillants. Des liens heureux !

Commençons par l’Art. Suivez le guide…

L’Art

« L’art est une façon d’assouplir son regard envers soi-même»

Marie G

S’adonner à l’art fait du bien. Vous l’avez probablement expérimenté. Si vous êtes déjà un artiste, l’amour, la passion et le besoin de créer vous habitent. Pour d’autres, qui sont des artistes aussi mais qui ne le savent pas ou n’osent pas le dire, le besoin est également présent. Alors quoi faire pour commencer ou recommencer ?

Le faire pour soi

D’abord le faire pour soi. Pour le bien que cela procure, la découverte que nous allons faire et la rencontre avec nous-même. Pour développer un autre langage, une forme d’expression silencieuse mais bien à vous. Débloquer ce qui est enfoui au fond de soi. Explorer ce qui est latent dans notre imaginaire. Pour se surprendre soi-même. 

Se préparer

Lorsqu’on veut  s’adonner à l’art il est préférable de se préparer. C’est à dire prendre le temps pour réfléchir à l’organisation de ce projet, de cette nouvelle aventure vers la créativité. Beaucoup de personnes me disent : «J’aimerais ça, mais j’ai pas le temps, j’ai pas de place et je ne sais pas quoi faire ou par où commencer». D’autres disent : «J’ai fais ça longtemps, mais là, je ne suis plus inspiré». La préparation devient encore plus importante. Elle débute mentalement.

Laissez entrer l’idée de vous rapprocher de l’art, de la créativité.

Cherchez dans ce que vous faites au quotidien, qui pourrait avoir un lien avec votre aspect créatif. Il y en a certainement !

Faites semblant

Une fois que vous aurez un peu plus défini ce que vous aimeriez faire et comment vous allez vous installer, plongez ! Commencez à explorer. N’attendez pasde vous sentir comme «l’artiste parfait» qui sait ce qu’il fait. 

Dans son livre Voler comme un artiste, Austin Kleon nous rappelle qu’aucun de nous ne sait ce qu’il fait. En répondant honnêtement, beaucoup de créateurs ignorent d’où ça vient. Ils se mettent simplement au travail chaque jour.

Pour contrer le syndrome de l’imposteur, faites semblant puis, à un moment donné vous allez découvrir quelque chose. Quelque chose qui vous ressemble, qui exprime ce que vous êtes.

« Au début, on est des imposteurs, et ensuite on devient vrais.» 

Glenn O’Brien



Art et soins

J’ai exploré la rencontre de deux éléments de mon quotidien, l’art et les cosmétiques. Avec de vieux cosmétiques, plutôt que de les jeter, je m’en sers comme «medium» pour créer.

Voici trois petites œuvres  abstraites:

Rouge à lèvre sur papier
Titre: Territoire géographique
Rouge à lèvre sur papier marouflé sur carton
Titre: Jardin de couleurs
Rouge à lèvre, crayon, sur papier marouflé sur carton
Titre: Bancs de parc

Allez-vous mettre de l’art dans votre quotidien? Avez-vous des liens heureux?

Est-ce que mon article vous a appris quelque choses? Merci de laissez vos commentaires. 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  

2 réponses sur “Des liens heureux”

  1. Des liens heureux ou de l’art dans mon quotidien, oui j’en fait, en y pensant bien, quand je place les vêtements par couleur, grandeur, sujet et support tous sur le même côté dans mon garde-robe 😂 Aussi dans les armoires de cuisine… parfois je crois que je suis TOC mais je suis peut-être seulement à la recherche d’ordre et de beauté dans mon entourage. 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *