3 beaux mouvements pour profiter de la solitude

Le Bahut Rose est un bagage d’astuces pour prendre soin de soi.

Dans cet espace virtuel vous y trouverez des façons bienveillantes qui aident à se «rapprocher de soi».

Je suis moi-même en constante recherche de bien-être et j’aime transmettre, à travers les soins de beauté, l’art et la nature, mes expériences pour qu’à votre tour vous puissiez en bénéficier.

La solitude je l’apprécie et bien souvent j’en ressent même un grand besoin.

Ces périodes de temps me permettent de prendre soin de moi, de développer des aptitudes ou des intérêts et même de m’amuser!

La prochaine fois que vous vous trouverez seul,  réjouissez-vous car vous aurez le privilège explorer le mouvement et d’en ressentir les bienfaits.

« Si ton oeil était plus aigu tu verrais tout en mouvement »

Friedrich Nietzsche

Voici 3 beaux mouvements pour profiter de la solitude :

1- Mouvement intérieur

La solitude permet d’aller vers soi. C’est un mouvement vers l’intérieur. En prenant conscience de ce déplacement, il est plus facile de se retrouver avec soi-même. C’est un mouvement de respect vers l’intime. Voilà un beau moment pour apprécier le calme, réfléchir ou faire le point sur nos objectifs. Un temps pour écouter et entendre nos besoins.

Dans ce moment de solitude, prendre soin de son visage est parfaitement approprié pour expérimenter le mouvement intérieur. Bien souvent, les soins qu’on apportent à notre peau sont exécutés rapidement, stressé et pressé par le rythme de vie. Parfois fait de façon à vouloir cacher des imperfections ou parfois en frottant si fort la peau, pensant faire disparaitre ce qu’on aime pas. Toutes ces façons de faire n’ont rien du «mouvement intérieur».

Alors, pourquoi ne pas prendre le temps de le faire avec soin?

Essayez cet exercice pour expérimenter le mouvement intérieur :

Laissez vos préoccupations de coté et diriger votre attention vers votre intérieur.  Décidez de prendre soin de votre peau pour quelques minutes.

Dans le calme et même le silence, cela peut être par exemple ; nettoyer sa peau, se faire un gommage ou appliquer un masque pour une dizaine de minutes. Gardez cette sensation d’un mouvement volontaire vers vous-même à chacun de vos gestes. Lorsque vous aurez terminé votre soin, notez vos sensations intérieures.

Photo Le Bahut Rose

«L’individualité s’exprime magnifiquement dans le mouvement»

Sylvain Tesson

2- Mouvement extérieur

Maintenant que vous avez expérimenté le mouvement intérieur, ça sera un plaisir de rediriger le mouvement vers l’extérieur. C’est à dire que vous dirigerez votre attention vers ce qui est extérieurs à vous. Observer et regarder différents mouvements, déplacements ou élans que l’on peut voir dans la nature nous fait prendre conscience de nos propres mouvements.

Essayez cet exercice pour explorer le mouvement extérieur :

Dans un moment de solitude, décidez de repérer dans la nature plusieurs mouvements. Par exemple; un oiseau qui s’envole, des feuillages qui virevoltent au vent ou les remous qui se dessinent sur l’eau.

Mouvement extérieur : Mouvement créer par le vent sur la neige

Puis identifiez d’autres «mouvements» qui semblent statiques. Comme par exemple; les branche d’un arbre, les tiges d’une plante ou les angles d’une chaine de montagnes. Après les avoirs observés quelques minutes, notez vos sensations.

« L’immobilité est le plus beau mouvement du soldat »

Caran d’Ache

3- Mouvement instinctif

Pour ma part, je considère les moments de solitude comme un cadeau pour faire quelque chose avec instinct. Chaque jour nous devons réfléchir, raisonner, calculer etc. Les habitudes et les gestes fait machinalement au quotidien nous éloignent de notre disposition naturelle qu’est l’instinct.

Une belle façon de reconnaitre en nous l’aspect instinctif, l’intuition et la spontanéité est la pratique de l’art. Bon, j’entends certaines personnes me dire : «oui mais, je suis pas bonne en dessin». Rien à voir. Parfois, c’est même mieux! Car l’idée est de laisser émerger, sans réfléchir, ce qui se présente à vous. Bien souvent, ce qui compte est le «ressenti» plutôt que le résultat sur le papier.

Essayez cet exercice pour développer le mouvement instinctif :

Lors d’un moment de solitude, prenez le temps de gribouiller sur du papier ou du carton. Avec un crayon mine, du fusain ou des couleurs, instinctivement, sans vous préoccuper du résultat de votre gribouillage, laissez les formes et les traits apparaitre sans les juger. Peut-être que votre instinct vous amènera vers de l’abstrait ou vers un mélange de figuratif et de formes abstraites. Continuez, même si cela vous semble bizarre. Puis notez vos sensations.

Gribouille au fusain
Mouvement instinctif : Gribouillis fusain sur papier journal

« Tout mouvement de quelque nature qu’il soit est créateur »

Edgar Allan Poe

Vous avez aimé cet article? Et vous, comment prenez-vous soin de vous? Aimez-vous les moments de solitudes?

Laissez un commentaire juste en bas, j’aime bien vous lire 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réponse sur “3 beaux mouvements pour profiter de la solitude”

  1. Merci, pour ces exercice simples mais puissants qui nous ramènent dans le moment présent mais «en mouvement».
    J’aime bien l’image des traces laissées sur la neige par le vent.
    Et pour les gribouillis, je me souviens que je barbouillais toujours plein de formes si j’avais un papier et un crayon près du téléphone d’autrefois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *